Sushil's memories

jeudi 17 novembre 2016

Posté par Fabienne | Classé dans : Mots

Sushil a 19 ans, il fait partie de nos bacheliers et est en deuxième année de licence d'anglais dans une excellente université de Bangalore pour devenir professeur d'anglais.
Comme Raja, Rahul et Mintu, il nous livre ses souvenirs d'enfance au foyer.

Sushil

Childhood is one of the best moments that a person can ever capture and crave for when he comes a long way from them. And as we often hear from the people that childhood is always the best moments of our lives and we must try our level best to enjoy the moment. And I am also a normal person and the same happens to me. Now when I am doing my college years I tend to realize the fact that I do miss my childhood.

Though I did not spend my childhood with my mother for a long time but I do agree to the fact that I got a lot of wonderful people who never let me realize that. The one who loved me the most and whom I loved the most was a wonderful woman who must have been an angel in the form of ‘Fabienne' aunty. She was a constant support in what so ever I did and always encouraged me. My habit of reading books was taken forward by her when she used to gift me book on my achievements like passing admission tests in boarding school, birthday etc. I was a daydreamer and my teachers during those moments were a lot of teachers a lot of whom I remember and some I have remembered but would take the time to recognize. A few of them were Fabienne, Florent, Patricia, Anne and a lot more. I owe them all my achievements because it would not have been possible if these people would not have been there and supported me constantly even after my terrible day dreaming and untidiness.

I also have a great respect for the people who supported me both economically and mentally. And thus I would like to thank the greatest people in my life Alex and Catherine who have supported me through thick and thin. They gave me the support that has transformed me into the person I am. They are still supporting me for my college education at an esteem institution (Christ University, Bangalore) for which I am thankful to them.

There also a lot of people who were there by my side all throughout taking me to the doctor, to the school, to the boarding etc. Boy's home was like a family where we had a lot of brothers and friend to help us in our needs and trouble.

I have grown sharing my joy and sorrow with the boys in the Home. The funniest incident that happened with me was when I was asked by one of the staff at the Home that what I would like to be when I grow up. And to this, I had replied that I would like to be the person delivering water to the people's house. And the reason behind this was that the people delivering water had heavily built body which even I wanted to have. But no luck as I never got a body like that, thus I aimed to become a teacher... just kidding...JJ

Traduction :

L'enfance est l'un des meilleurs moments qu'on ne peut garder et qu'on regrette une fois qu'elle est loin de nous. Nous entendons souvent dire que l'enfance est la meilleure période de notre vie et que nous devons faire le maximum pour bien en profiter. Et comme je suis une personne normale, c'est ce qu'il m'arrive. Maintenant que je suis à l'université, j'en viens à réaliser le fait que mon enfance me manque.

Bien que je n'aie pas passé mon enfance avec ma mère pendant une longue période, je ne m'en suis jamais vraiment rendu compte car le fait est que j'ai été entouré de personnes formidables. Celle qui m'a le plus aimé et que j'ai le plus aimé était une femme formidable qui devait être un ange sous la forme de « Fabienne Auntie ». Elle m'a toujours soutenu dans ce que j'entreprenais et m'a toujours encouragé. Mon habitude de lire des livres s'est accrue comme elle avait l'habitude de m'offrir des livres pour mes succès comme le test d'admission en Boarding School, mon anniversaire etc... J'étais un rêveur et j'ai eu beaucoup de professeurs, certains dont je me rappelle et d'autres qui me demanderaient du temps pour les reconnaître. Quelques-uns d'entre eux étaient Fabienne, Florent, Patricia, Anne et beaucoup d'autres. Je leur dois ma réussite car cela n'aurait pas été possible sans eux qui étaient constamment derrière moi après mes journées éparpillées à rêver.

J'ai aussi beaucoup de respect pour les personnes qui m'ont aidé financièrement et mentalement. Et je voudrais donc remercier les personnes les plus géniales dans ma vie, Alex et Catherine qui m'ont soutenu contre vents et marées. Ils m'ont aidé et permis de devenir la personne que je suis aujourd'hui. Ils continuent de me soutenir et financent mes études supérieures dans une excellente université (Christ University, Bangalore) et je leur suis très reconnaissant.

Il y avait beaucoup de personnes près de moi pour tout, comme pour aller au docteur, à l'école, à la Boarding School etc... Le foyer était comme une famille où nous avions beaucoup de frères et amis pour nous aider dans nos besoins et nos difficultés.

J'ai grandi en partageant mes joies et mes peines avec les garçons du foyer. L'incident le plus drôle qui me soit arrivé a été quand un membre du personnel du foyer m'a demandé ce que je voulais faire quand je serai grand. Ce à quoi j'ai répondu que je voulais être la personne livrant l'eau chez les gens. Et la raison pour cela était que les porteurs d'eau ont des corps robustes comme je voulais avoir. Mais pas de chance, je n'ai jamais eu un corps comme ça, aussi je prévois de devenir professeur... je blague...

Fabienne, responsable du projet à Kolkata
À lire également sur ce thème :

Écrire un commentaire

Capcha
Entrer le code de l'image : 

   

Prochains rendez-vous

Catégories

Archives (par date)