Omprakash Valmiki, écrivain Dalit

mercredi 31 octobre 2018

Posté par Thierry | Classé dans : Coups de cœur

Les Valmiki sont une communauté indienne de Dalits, peut-être la plus basse caste parmi les basses castes. Leur travail ne peut être que balayeur, éboueur ; en fait, ils nettoient les latrines et débouchent les égouts.

Omprakash Valmiki était, lui, devenu écrivain et poète, et un peu le porte-parole de ces "intouchables", ces invisibles et muets que Naipaul dans « L'Inde - Un million de révoltes » décrivait comme "les scarabées". Il a publié des recueils de poèmes, écrit une histoire de la communauté valmiki, des nouvelles, une autobiographie...

L'Asiathèque

L'Asiathèque est une maison d'édition fondé en 1973 qui a pour but de publier et diffuser « des ouvrages de référence pour l'apprentissage des langues et pour la connaissance des civilisations d'Asie, du Moyen Orient, d'Europe centrale et orientale, d'Afrique et d'Amérique latine. »

Elle vient de publier début octobre :

  • « Joothan », l'autobiographie de Omprakash Valmiki qui décrit les tourments et souffrances qu'il a endurés toute sa vie en raison de sa caste.
  • « Salaam », un recueil de nouvelles du même auteur qui traitent toutes de la condition de Dalit.
Joothan de Omprakash Valmiki
Salaam de Omprakash Valmiki

On peut trouver la présentation de ces ouvrages, et les commander, sur le site de l'Asiathèque :

Et ils sont bien sûr disponibles aussi dans les bonnes librairies et les sites commerciaux d'internet.

Ce article peut paraître faire la promotion des ces ouvrages, mais déjà, pour les amis des Galopins, ils peuvent être fort intéressants, décrivant des aspects rarement montrés de l'Inde. On est loin du Râmâyana ou de Bollywood.
Mais ces deux publications touchent les Galopins de près :

  • l'un des traducteurs est un ami fidèle et précieux, bénévole très engagé auprès des Galopins.
  • les photographies utilisées pour les couvertures sont de Frédéric, ami photographe qui nous suit, et nous aide, ô combien, depuis le début...


Virginie nous écrit : « Les lectures ont commencé et les histoires n'ont pas mis longtemps à nous captiver. L'autobiographie est poignante et il est difficile de lâcher l'histoire. Le recueil de nouvelles met l'accent sur les difficultés auxquelles est confrontée la caste des Intouchables en ville ou à la campagne.

Noël approche... Peut-être une belle idée de cadeau à offrir ou à s'offrir ?!?! »


Liens :

Intouchable et fier de l'être, bel article sur ces deux livres, de Patrick de Jacquelot sur Asialyst
L'Inde en héritage, article sur Mira Kamdar préfacière de Joothan, par Laurence Péan dans La Croix

Mots clés : culture, Inde
Thierry, le mécano du site

Écrire un commentaire

Capcha
Entrer le code de l'image : 

   

Catégories

Archives (par date)