Lettre d'info des Galopins - 219 - Galopins et papiers administratifs

mercredi 04 novembre 2020

Posté par Fabienne | Classé dans : Nouvelles

Rafiq et Govindha avec leur passeport tout neuf...

Tous les Galopins ou presque sont à présent majeurs. Pour leur donner toutes les chances d'une bonne insertion dans la société indienne, nous leur donnons la possibilité d'étudier, nous réfléchissons avec eux pour bien les guider et les aidons à obtenir divers documents administratifs : leurs papiers d'identité, permis...

Tous les garçons ont eu un certificat de naissance et une carte d'identité (Aadhaar Card) ; et quand ils arrivent à la majorité, la Pancard (Permanent Account Number, une carte liée à un numéro de compte permanent émise par le département indien des impôts sur le revenu), qui leur permet d'ouvrir un compte bancaire.
L'association, et parfois les parrains ou d'autres sponsors, leur donnent le choix également de leur offrir soit le permis de conduire, soit le passeport.
Ceux qui ont de la famille réussissent à avoir la carte électorale.

Abhishek, Arun, Govindha, Prakash, Rama, Sashi ont eu le permis de conduire tandis que Jayanta, Mintu, Prasenjit, Rafiq, Rahul et Sushil le passeport.
Certains de ces garçons ont choisi de se financer l'autre et donc ont ces deux documents en leur possession.

L'obtention du permis de conduire est assez simple mais ce n'est pas le cas pour le passeport. Il faut une adresse permanente et il y a une vérification de la police, ce qui génère souvent des frais supplémentaires et du stress. Pour les orphelins ou pour ceux qui ne sont plus en contact avec leur famille, c'est d'autant plus compliqué. Nous avons profité que Gopal loge en colocation dans le même bâtiment que le foyer pour faire sa demande de passeport mais même si l'adresse correspond, la police lui demande un autre papier...


Avec la pandémie, le travail sur les papiers des garçons a pris du retard mais cette année, deux des garçons ont néanmoins réussi à obtenir leur passeport : Govindha et Rafiq, et nous sommes vraiment contents pour eux.

Fabienne, responsable du projet à Kolkata

Écrire un commentaire

Capcha
Entrer le code de l'image : 

   

Catégories