Lettre d'info des Galopins - 143 - Shamim, a sad news

dimanche 03 juin 2018

Posté par Fabienne | Classé dans : Nouvelles

Shamim

Shamim souffre d'un désordre mental depuis le mois de février 2017.

Il s'est avéré que pendant le séjour dans sa famille en janvier/février 2017, il a sniffé de la colle et a peut-être pris d'autres toxiques. Nous l'avions trouvé un peu trop prolixe à son retour avec des répétitions dans son discours mais l'avions envoyé à l'école sans plus de questionnement.
Trois semaines après, il avait vraiment perdu la raison et il est revenu, tenant des propos incohérents (la vitesse de l'eau qui passe dans son cerveau, son image dans un miroir qui le questionne, le fait d'être un scientifique avéré...) et son comportement était celui d'une personne mentalement perturbée.

Il a vu très rapidement un psychiatre et le travail était plutôt encourageant. Shamim était redevenu "normal" mais restait un garçon différent, pas de sourire ou peu, et sans que l'on s'en aperçoive, il devait continuer sa prise de toxique.

Au mois d'août, il s'est enfui et nous l'avons récupéré après beaucoup de problèmes avec la Police et la Protection de l'Enfance. Il a semblé se stabiliser un peu mais on a découvert qu'il sniffait toujours de la colle. Nous avons mis en place tout un suivi continuel en le lui expliquant : accompagnement à l'école, aux études, et à l'extérieur.
Pour autant, Shamim restait passionné par l'école et il s'était bien investi pour ses examens.

Le père et le frère de Shamim sont sous toxique tout le temps et les parents n'ont aucune emprise sur leur fils. Alors un an après le début des problèmes, en mars 2018, nous refusons qu'il parte en vacances chez ses parents... et il s'enfuit de nouveau.
Dès le lendemain, Shamim est dehors au milieu de la nuit et deux jours après, il se retrouve à la police car perdu à environ une heure de Kolkata, complètement shooté !

Il a alors été envoyé dans une maison du gouvernement où il est resté trois semaines. Puis, il y a eu de nombreux retours au foyer mais sans que Shamim ne réussisse à se poser. Les services de la Protection de l'Enfance ont finalement décidé de le retirer du foyer et il vit actuellement entre la rue, chez son père, ou avec sa mère.

Shamim n'est donc plus avec nous mais nous allons continuer à le suivre. Nous aimerions le faire envoyer dans un centre de désintoxication "Mukti" et le faire reprendre ensuite une scolarité ainsi qu'un suivi médical.

Mots clés : Shamim
Fabienne, responsable du projet à Kolkata

1 commentaire

Le lundi 02 juillet 2018, à 10:04 Olivia Saint-Jullian a dit : #1

Bonjour à tous,

Je m'étais occupée de Shamin en 2012 et je suis bien triste de lire ces nouvelles. Je me rappelle d'un petit garçon, réservé et intelligent, s'intéressant et comprenant vite. Je souhaite sincèrement qu'il retrouve vite une stabilité. Heureusement que vous êtes à ses côtés !! Merci et dans l'attente de nouvelles...

Écrire un commentaire

Capcha
Entrer le code de l'image : 

   

Prochains rendez-vous

Catégories

Archives (par date)