Lettre d'info des Galopins - 208 - Assemblée Générale 2020

samedi 30 mai 2020

Posté par Thierry | Classé dans : Nouvelles

Après une AG 2019 avec un nombre record de participants, celle de 2020 en a battu un autre, celui du plus petit nombre. Sept. Sept participants à cette AG 2020, et réunis via le réseau internet derrière leurs écrans respectifs. Fabienne et Christine, Pascale, Virginie, Pierre et Raymonde, et Thierry ont pourtant parlé, écouté, débattu et voté, comme les autre années.
Le responsable de ce nombre restreint était bien sûr le célèbre Covid-19, qui est d'ailleurs souvent revenu dans les débats...

Après être brièvement revenue sur le fait marquant de 2019, l'anniversaire des 20 ans, Fabienne a surtout exposé la nouvelle organisation à Kolkata :

  • fermeture des foyers d'enfants, remplacés par une cohorte de nouveaux arrivants, mais qui ne sont plus gérés par l'association ; le personnel étant toutefois entièrement maintenu dans cette nouvelle configuration
  • les Galopins, presque tous adultes vivent à l'After Care, dans plusieurs collocations ou dans leurs familles et sont suivis par l'association.

Cette année aurait de toutes façons été une année rupture pour l'association, mais la crise sanitaire a largement amplifié le mouvement et de nouvelles réponses d'urgence ont dues être données.

Le budget, tracé au cordeau par Pierre dont c'était la première AG au poste de trésorier, est rigoureux et équilibré. Mais cette année, plusieurs enveloppes ont été créées pour d'autres que les Galopins.

En Inde, le confinement a été brutal, les gens ont été piégés là où ils étaient, parfois très loin de leur famille.
En Inde, nombre de personnes, notamment de l'économie informelle, n'ont plus de travail, et donc, plus de salaire.
En Inde, le déconfinement commence le premier juin, sauf dans certaines régions à risque comme le Bengale occidental (prévu le 15 juin), et pour l'instant, la situation reste tendue. Pour certains, la famine menace...
En Inde, quelques dizaines d'euros peuvent vraiment faire une différence, pour beaucoup de personnes et sur le long terme.

Il n'a pas été difficile de décider d'aider au delà des Galopins. Ce sont les fondements même de notre action, et la réponse à cette urgence se doit d'être rapide et efficace.

Pour la première fois, l'association a versé un don à une autre association, Ashalayam, association sérieuse, pérenne et que Fabienne connaît bien pour subventionner une aide alimentaire.
L'association a décidé aussi d'aider des enfants méritants de parents déstabilisés par cette crise. Ces parents sont bien connus, ce sont d'anciens enfants des rues recueillis dans un autre foyer. Par exemple, l'association aide la fille de Sonu, qui a travaillé au début avec les Galopins de Calcutta...
Un budget prévisionnel d'urgence est décidé...

Virginie est revenue sur les parrainages personnels, et il ne s'avère pas si facile de boucler toutes les "Marguerites". L'un des soucis étant de comment élargir le champ de recherche de nouveaux donateurs.
Pour les sponsors d'entreprise, l'effet Covid joue à plein, ces entreprises étant parfois elles-mêmes en difficultés. Pour l'instant, toutes les prévisions de cette année sont nulles.
Un autre exemple de l'effet Covid et de l'absence de visibilité des entreprises : le prochain bulletin sera vraisemblablement très peu imprimé, et surtout distribué dans sa version électronique.

Malgré les conditions, on trinque en toute amitié

Pascale, la colonne vertébrale de cette réunion pas comme les autres a synthétisé la volonté de l'association à élargir son domaine d'activité et à répondre à l'urgence de certaines situations actuelles, sous le regard, bien entendu, de Fabienne, qui connaît très bien la situation sur place.



Les participants ont tenu à trinquer virtuellement à la fin, en souhaitant que cette "première" soit une dernière...

Mots clés : association, rencontre
Thierry, le mécano du site

1 commentaire

Le mardi 02 juin 2020, à 09:13 Virginie a dit : #1

Action / Réaction / Tout bon !
Merci Thierry wink

Écrire un commentaire

Capcha
Entrer le code de l'image : 

   

Catégories